Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 14:25

 

En-tete-chabbat-6-Aout-2011.jpg

 

Horaires des offices :  

- Vendredi soir :          Min’ha    19 h 30   suivi d’Arvit

- Samedi matin :          Cha’hrit  08 h 30   suivi de Moussaf

- Samedi après-midi : Min’ha    20 h 30   séouda  chlichit suivie d’Arvit  22 h 18

 

Office des jeunes:

Samedi matin:  Cha’hrit  09 h 00   suivi de Moussaf

Dracha du Rav Ménaché (après Cha’hrit) sur la paracha

Cours de 'Hassidout du Rav Ménaché à 12h après Moussaf

                                                                                                                                                                         

Les Drachot du chabbat :     

- Michel Ouazana , informations communautaires (vers 11h avant moussaf)

- Rav Ménaché à partir de 19h et également à séouda chlichit sur la paracha

 

barre

 

Commentaires sur la Paracha, le temps des reproches.

moshe.jpg

Au point culminant de sa vie au service de D.ieu et du peuple d’Israël, Moshé va énoncer dans cette paracha (et dans les suivantes) les fautes de la génération du désert et il rappelle aux bneï Israël qu'ils sont encore loin des valeurs et des attitudes requises par la Torah.

Il en appelle à tout le peuple et, pour ne faire honte à personne, Moshé va juste indiquer les lieux qui seront autant d’allusions aux événements qui s’y sont produits.

Même dans la réprimande, notre guide garde un amour indéfectible pour son peuple qui loin de lui tenir rigueur, va pleurer abondamment son départ de ce monde.

Mais ces admonestations teintées de menaces sont plutôt des mises en garde pour ceux qui vont franchir le Jourdain.

Les Tanaïm Rabbi Tarfon, Rabbi Akiba, Rabbi Elehazar ben Azaria ont clairement émis des doutes sur les capacités de leur génération à adresser des remontrances. 

Le propos n’est pas de demander à chacun de s’abstenir d’en faire mais plutôt d’observer comment la Torah nous demande de les adresser en s’inspirant de Moshé Rabbenou et du patriarche Yaacov qui a attendu d’être sur le point de quitter ce monde pour parler à son fils Réouven. A cette fin, Rachi (complété par le Sifré),  donne quatre raisons d’attendre le plus tard possible (chap 1, verset 3).  Pour n’en citer qu’une : Un père qui fait tout le temps des reproches à son fils risque de l’éloigner de lui et de l’inciter à s’engager dans une mauvaise voie.

 

barre

 

                             Les mitsvot de la paracha  Dévarim

                          (extraites du sefer Hamitsvot du  רמבײם    )

 

Ne pas désigner de juges qui ne sont pas familiers avec une procédure judiciaire –Deutéronome 1, 17

 

 Le juge ne doit pas craindre la violence d’un prévenu lors du procès –Deutéronome 1, 17

 

 

 

Pour retrouver la Paracha en intégralité, cliquez ICI                                        logo-facebook-ACIA

Partager cet article

Repost 0
Published by A.C.I.A - dans CHABBAT
commenter cet article

commentaires

Présentation Du Site

  • : A.C.I.A
  • A.C.I.A
  • : Par ce site, l'association culturelle Israelite d'Alfortville met à votre disposition un outil supplémentaire pour découvrir toutes ses activités religieuses et culturelles.
  • Contact