Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 14:25

 

En-tete-chabbat-6-Aout-2011.jpg

 

Horaires des offices :  

- Vendredi soir :          Min’ha    19 h 30   suivi d’Arvit

- Samedi matin :          Cha’hrit  08 h 30   suivi de Moussaf

- Samedi après-midi : Min’ha    20 h 30   séouda  chlichit suivie d’Arvit  22 h 18

 

Office des jeunes:

Samedi matin:  Cha’hrit  09 h 00   suivi de Moussaf

Dracha du Rav Ménaché (après Cha’hrit) sur la paracha

Cours de 'Hassidout du Rav Ménaché à 12h après Moussaf

                                                                                                                                                                         

Les Drachot du chabbat :     

- Michel Ouazana , informations communautaires (vers 11h avant moussaf)

- Rav Ménaché à partir de 19h et également à séouda chlichit sur la paracha

 

barre

 

Commentaires sur la Paracha, le temps des reproches.

moshe.jpg

Au point culminant de sa vie au service de D.ieu et du peuple d’Israël, Moshé va énoncer dans cette paracha (et dans les suivantes) les fautes de la génération du désert et il rappelle aux bneï Israël qu'ils sont encore loin des valeurs et des attitudes requises par la Torah.

Il en appelle à tout le peuple et, pour ne faire honte à personne, Moshé va juste indiquer les lieux qui seront autant d’allusions aux événements qui s’y sont produits.

Même dans la réprimande, notre guide garde un amour indéfectible pour son peuple qui loin de lui tenir rigueur, va pleurer abondamment son départ de ce monde.

Mais ces admonestations teintées de menaces sont plutôt des mises en garde pour ceux qui vont franchir le Jourdain.

Les Tanaïm Rabbi Tarfon, Rabbi Akiba, Rabbi Elehazar ben Azaria ont clairement émis des doutes sur les capacités de leur génération à adresser des remontrances. 

Le propos n’est pas de demander à chacun de s’abstenir d’en faire mais plutôt d’observer comment la Torah nous demande de les adresser en s’inspirant de Moshé Rabbenou et du patriarche Yaacov qui a attendu d’être sur le point de quitter ce monde pour parler à son fils Réouven. A cette fin, Rachi (complété par le Sifré),  donne quatre raisons d’attendre le plus tard possible (chap 1, verset 3).  Pour n’en citer qu’une : Un père qui fait tout le temps des reproches à son fils risque de l’éloigner de lui et de l’inciter à s’engager dans une mauvaise voie.

 

barre

 

                             Les mitsvot de la paracha  Dévarim

                          (extraites du sefer Hamitsvot du  רמבײם    )

 

Ne pas désigner de juges qui ne sont pas familiers avec une procédure judiciaire –Deutéronome 1, 17

 

 Le juge ne doit pas craindre la violence d’un prévenu lors du procès –Deutéronome 1, 17

 

 

 

Pour retrouver la Paracha en intégralité, cliquez ICI                                        logo-facebook-ACIA

Repost 0
Published by A.C.I.A - dans CHABBAT
commenter cet article
29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 09:51

 

En-tete-chabbat-30-JUILLET-2011.jpg

Horaires des offices :  

- Vendredi soir :          Min’ha    19 h 30   suivi d’Arvit

- Samedi matin :          Cha’hrit  08 h 30   suivi de Moussaf

- Samedi après-midi : Min’ha    20 h 30   séouda  chlichit suivie d’Arvit  22 h 30

 

Office des jeunes:

Samedi matin:  Cha’hrit  09 h 00   suivi de Moussaf

Dracha du Rav Ménaché (après Cha’hrit) sur la paracha

Cours de 'Hassidout du Rav Ménaché à 12h après Moussaf

                                                                                                                                                                         

Les Drachot du chabbat :     

- Michel Ouazana , informations communautaires (vers 11h avant moussaf)

- Rav Ménaché à séouda chlichit sur la paracha

defilante-anime pt-79

Israel-dans-le-desert.jpg 

Commentaires sur la Paracha : L’épreuve du désert, une nécessité absolue.

Après avoir échappé à Pharaon, les Bnei Israël bénéficient d'un temps pendant lequel ils pansent les blessures de l'esclavage. Le peuple, après son affranchissement, va découvrir l’extrême sollicitude de l'E.ternel, et va se préparer à recevoir la Torah.  Il faudra du temps pour qu’ils soient prêts spirituellement à se lancer à la conquête de Canaan.  En effet, ils n'avaient pas besoin d'armes puisque D.ieu combat avec son peuple, parfois même à sa place. Comme durant la traversée de la mer Rouge où Israël n'a eu qu'à contempler la défaite spectaculaire de l'ennemi et à observer la toute Puissance d’Hachem.

Recevoir la Loi implique de contracter avec D.ieu une alliance solennelle, de structurer les tribus et le camp, construire le Ohel Mohed, acquérir des connaissances.

Ces pérégrinations dans le désert permettaient au peuple d’Israël une préparation et une adaptation à la nouvelle vie qui les attendait en terre de Canaan.

Mais cette dure épreuve s’imposait comme une nécessité absolue car à travers des évènements parfois déstabilisants, chacun a pu se révéler et éprouver sa foi. On a vu des humbles, des soumis à D., des méprisants, des reconnaissants, des dominateurs, des orgueilleux, des courageux, des pécheurs….tous les caractères ont fait surface. C’est donc ainsi que la fine fleur d’un peuple « tamisé » s’est retrouvée face à son destin, prête à traverser le Jourdain pour prendre enfin possession de sa Terre.

 

defilante-anime pt-79

                           Les mitsvot de la paracha  Massei

                       ( extraites du sefer Hamitsvot du  רמבײם  )

 

Donner aux Lévites des villes pour y habiter, ainsi que les champs aux alentours – Nombres 35, 2

Ne pas accepter de rançon pour épargner le meurtrier – Nombres 35, 31

Le tribunal doit envoyer l’auteur d’un décès accidentel dans une ville de refuge – Nombres 35, 25

Ne pas accepter de rançon pour éviter d’être envoyé dans une ville de refuge – Nombres 35, 32

Ne pas tuer le meurtrier présumé avant que son procès ne se soit tenu – Nombres 35, 12

Ne pas prendre le poursuivant en pitié – Nombres 35, 12

 

Pour retrouver la Paracha en intégralité, cliquez  ICI                logo-facebook-ACIA

 

 

Repost 0
Published by A.C.I.A - dans CHABBAT
commenter cet article
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 22:43

En-tete-chabbat-23-JUILLET-2011.jpg

Horaires des offices :  

- Vendredi soir :          Min’ha    19 h 30   suivi d’Arvit

- Samedi matin :          Cha’hrit  08 h 30   suivi de Moussaf

- Samedi après-midi : Min’ha    20 h 30   séouda  chlichit suivie d’Arvit  22 h 41

 

Office des jeunes:

Samedi matin:  Cha’hrit  09 h 00   suivi de Moussaf

Dracha du Rav Ménaché (après Cha’hrit) sur la paracha

Cours de 'Hassidout du Rav Ménaché à 12h après Moussaf

                                                                                                                                                                         

Les Drachot du chabbat :     

- Michel Ouazana , informations communautaires (vers 11h avant moussaf)

- Rav Ménaché à séouda chlichit sur la paracha

 

defilante-anime pt-79

 

Commentaires sur la Paracha :

 

Moché transmet aux chefs des tribus les lois relatives aux vœux, aux serments et aux promesses (vis-à-vis d’Hachem). La Torah nous apprend deux conditions essentielles, à savoir premièrement qu’on ne peut s’autoriser ce qui est préalablement interdit mais seulement s’interdire ce qui est permis et deuxièmement cette volonté doit être obligatoirement exprimée verbalement. Ce qui sort de ce cadre est nul et non avenu.

Le texte insiste bien sur le fait que ce qui est annoncé correctement doit absolument être accompli. Cet enseignement peut être élargi à l’obligation du respect de la parole donnée à autrui.

On comprend mieux dès lors le conseil de nos sages sur la meilleure attitude à avoir :

Parler peu et dans tous les cas, privilégier l’action.

 

defilante-anime pt-79

 

                              Les mitsvot de la paracha  Matot

                          (extraites du sefer Hamitsvot du  רמבײם    )

 

- Ne pas rompre les serments ou les vœux faits au nom de D. – Nombres 30, 3

- Pour les serments et les vœux qu’on souhaite annuler, il faut tenir compte des

  lois explicites d'annulation dans la Torah – Nombres 30, 3

Pour retrouver la Paracha en intégralité, cliquez ICI                      logo-facebook-ACIA

Repost 0
Published by A.C.I.A - dans CHABBAT
commenter cet article
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 00:49

En-tete-chabbat-16-JUILLET-2011.jpg

Horaires des offices :  

- Vendredi soir :          Min’ha    19 h 30   suivi d’Arvit

- Samedi matin :          Cha’hrit  08 h 30   suivi de Moussaf

- Samedi après-midi : Min’ha    20 h 30   séouda  chlichit suivie d’Arvit  22 h 51

 

Office des jeunes:

Samedi matin:  Cha’hrit  09 h 00   suivi de Moussaf

Dracha du Rav Ménaché (après Cha’hrit) sur la paracha

Cours de 'Hassidout du Rav Ménaché à 12h après Moussaf

                                                                                                                                                                        

Dracha du chabbat :     

Rav Ménaché à séouda chlichit sur la paracha

 

PINHAS.jpg

 

barre 

Commentaires sur la paracha :

passouk-11-copie-1.jpg

Le nom de Pin’has est écrit dans cette paracha avec un petit youd (voir le verset ci-dessus).

 passouk-12.jpg

D’autre part, le mot Chalom de la fin du verset 12 présente une singularité puisque la lettre ‘Vav’ est volontairement coupée. Cela donne d’après certains commentateurs un ‘Youd’ pour le haut de la lettre et un ‘Vav’ pour le bas.

 

Dans la paracha Bé’houkotaï  on peut lire le verset suivant:

« 42 Et je me ressouviendrai de mon alliance avec Yaacov; mon alliance aussi avec Isaac, mon alliance aussi avec Abraham, je m'en souviendrai, et la terre aussi, je m'en souviendrai ».

Rachi explique que le mot Yaacov est écrit seulement cinq fois dans la toute la Torah avec un Vav יעקוב     et Eliahou cinq fois sans cette lettre אליה     .

Yaacov a reçu en gage d’Eliahou une des lettres de son nom (le Vav), comme garantie qu’il viendra annoncer la délivrance de ses enfants à la venue de Machia’h.

Dans le commentaire sur ce verset du Baal Hatourim on peut lire: La Vav coupé est une allusion au fait que Pin’has est le prophète Eliahou à qui notre patriarche Yaacov a pris ce fameux Vav jusqu’à sa venue pour délivrer le peuple juif.  

5 fois Yaakov (avec le ו )

  • Vayikra 26:42
  • Yirmiyahu 30:18
  • Yirmiyahu 33:26
  • Yirmiyahu 46:27
  • Yirmiyahu 51:19

5 fois Eliyah HaNavi (sans le ו )

  • Melachim 2  1:3
  • Melachim 2  1:4
  • Melachim 2  1:8
  • Melachim 2  1:12
  • Malachi 3:23

La haftara de la semaine décrit le zèle du prophète Eliahou à l’instar de son illustre ascendant Pin’has pour sanctifier le Nom de D. Le Midrach présente aussi Eliahou comme étant Pin’has, d'où le choix de ce texte des prophètes comme haftara  pour accompagner la paracha de Pin’has.

On comprend que la récompense de Pin’has est immense puisqu’il hérite ainsi que sa descendance de la Kéhouna (la Prêtrise) et de plus, Hachem lui offre Son Alliance de Paix puisqu’il a su la sauvegarder en mettant un terme à la débauche d’une partie du peuple.

Dans le mot Paix, la Torah fait deux allusions à travers le petit youd et le vav.

L’une pour la sainteté de l’homme (Tsidkout) qui ne peut s’acquérir comme l’explique Rabbi Nah’man de Breslev que par la sauvegarde de l’Alliance (du Bérith) et l’autre pour nous donner un signe sur le rapprochement entre Pin’has et le prophète Eliahou pour leur Kidouch Hachem car le vav  symbolise d’après Rabbi Nah’man, l’amour de D. 

Les enseignements de Rabbi Nah’man sont issus d’un cours du Rav Acher Benchaya.

 

Pour retrouver la Paracha en intégralité, cliquez  ICI                        logo-facebook-ACIA

Repost 0
Published by A.C.I.A - dans CHABBAT
commenter cet article
7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 18:08

En-tete-chabbat-9-JUILLET-2011.jpg

Horaires des offices :  

- Vendredi soir :          Min’ha    19 h 30   suivi d’Arvit

- Samedi matin :          Cha’hrit  08 h 30   suivi de Moussaf

- Samedi après-midi : Min’ha    20 h 30   séouda chlichit suivie d’Arvit  22 h 58

 

Office des jeunes:

Samedi matin:            Cha’hrit  09 h 00   suivi de Moussaf

Dracha du Rav Ménaché (après Cha’hrit) sur la paracha

Cours de 'Hassidout du Rav Ménaché à 12h après Moussaf

                                                                                                                                                                         

Les Drachot du chabbat :     

- Rav Acrich  sur la Paracha (vers 10 H 00, avant la lecture de la Torah)

- Informations communautaires du président (vers 11h10 avant moussaf)

- Rav Acrich, Mishna, Paracha, Moussar à 18 h 30 (avant Min’ha)

- Rav Ménaché à séouda chlichit également sur la paracha  et après la séouda

balak1.jpg

barre

פירוש     Pirouch du Rav Avraham Acrich (Balak 23 : 9) .

Pirouch-BALAK.jpg

«9 Oui, je le vois de la cime des rochers, et du haut des collines, je le découvre: ce peuple, il vit solitaire, iI ne se confondra point avec les nations.»

Le destin du peuple d’Israël est de résider seul et donc de ne pas se mélanger avec les autres nations.

Une des preuves de cette singularité se retrouve dans l’alphabet hébraïque.  Chacune des lettres peut s’additionner avec une autre et former un nombre rond, signe de mélange possible.

Ex : ב   (2) + ח   (8) = 10               ג   (3) +ז   (7) = 10 etc..

צ   (90) + י   (10) = 100                 כ   (20) + פ   (80) = 100 etc..

Mais ceci à l’exception de 2 lettres qui sont uniques et ne permettent pas d’association.

Le ה   et le ן   que l’on retrouve dans le passouk « הן ».

Ce ‘eux ‘ comme désigne Hachem le peuple d’Israël indique son caractère unique et indissoluble dans les autres nations. De là, nous voyons le devoir que nous avons de conserver ce qui fait notre singularité sans chercher à imiter sans cesse les autres.

barre

 Pour retrouver la Paracha en intégralité, cliquez ICI                    logo-facebook-ACIA

 

Repost 0
Published by A.C.I.A - dans CHABBAT
commenter cet article
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 23:10

En-tete-chabbat-2-JUILLET-2011.jpg

 

Horaires des offices :  

- Vendredi soir :          Min’ha    19 h 30   suivi d’Arvit

- Samedi matin :          Cha’hrit  08 h 30   suivi de Moussaf

- Samedi après-midi : Min’ha    20 h 30   séouda chlichit suivie d’Arvit  23 h 02

 

Office des jeunes:

 Samedi matin: Cha’hrit  09 h 00   suivi de Moussaf

 Dracha du Rav Ménaché (après Cha’hrit) sur la paracha

 Cours de 'Hassidout du Rav Ménaché à 12h après Moussaf

                                       para.jpg                                                                                                                                  

Les Drachot du chabbat :     

- Rav Acrich  sur la Paracha (vers 10 H 00, avant la lecture de la Torah)

- Informations communautaires du président (vers 11h10 avant moussaf)

- Rav Acrich, Mishna, Paracha, Moussar à 18 h 30 (avant Min’ha)

- Rav Ménaché à séouda chlichit également sur la paracha  et après la séouda

 

barre

פירוש   Pirouch du Rav Avraham Acrich (‘Houkat 20 : 1 & 2) .

Pirouch-HOUKAT.jpg

«1 …..Myriam mourut en ce lieu et y fut ensevelie. 2 Or, il n’y avait pas d'eau pour la communauté, et ils s'ameutèrent contre Moïse et Aaron ».

Le ‘Kéli Yakar ‘ explique que les enfants d’Israël ont été punis car ils n’ont pas fait le ‘Hesped’- oraison funèbre, qu’il convenait à Myriam.  

A propos de la mort du Grand-Prêtre Aaron, la Torah écrit dans Dévarim que le peuple a pleuré 30 jours.

Pour Moshé, « Les enfants d'Israël le pleurèrent dans les plaines de Moab, trente jours, épuisant complètement le temps des pleurs » .

Et donc, rien pour Myrian la prophétesse, sœur d’Aaron et de Moshé.

Nous voyons combien le peuple a manqué de reconnaissance envers celle qui par son mérite, leur a procuré à boire durant les 40 années passées dans le désert. Cette ingratitude a été punie car l’eau s’est arrêtée de couler après la disparition de Myriam.

La Torah nous apporte un enseignement essentiel sur la reconnaissance due aux vivants mais aussi aux défunts.

 

Ruisseau.jpg

Pour retrouver la Paracha en intégralité, cliquez ICI                             logo-facebook-ACIA
Repost 0
Published by A.C.I.A - dans CHABBAT
commenter cet article
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 00:24

En tete chabbat 25 JUIN 2011

Horaires des offices :  

- Vendredi soir :          Min’ha    19 h 30   suivi d’Arvit

- Samedi matin :          Cha’hrit  08 h 30   suivi de Moussaf

- Samedi après-midi : Min’ha    20 h 30   séouda chlichit suivie d’Arvit  23 h 04

 

Office des jeunes:

Samedi matin:            Cha’hrit  09 h 00   suivi de Moussaf

Dracha du Rav Ménaché (après Cha’hrit) sur la paracha

Cours de 'Hassidout du Rav Ménaché à 12h après Moussaf

                                                                                                                                                                        

Les Drachot du chabbat :     

- Rav Acrich  sur la Paracha (vers 10 H 00, avant la lecture de la Torah)

- Informations communautaires du président (vers 11h10 avant moussaf)

- Rav Acrich, Mishna, Paracha, Moussar à 18 h 30 (avant Min’ha)

- Rav Ménaché à séouda chlichit également sur la paracha  et après la séouda

 

barre

פירוש    Pirouch du Rav Avraham Acrich (Kora’h 16:32)

 Pirouch Kora'h

«32 la terre ouvrit sa bouche et les dévora, eux et leurs maisons, et tous les gens de Kora’h, et tous leurs biens matériels.»

Korah.jpg

Pourquoi Hachem a-t-il fait disparaître les biens matériels, ont-ils commis une faute ?

Nos sages disent que Kora’h s’est permis de se révolter contre Moshé et Aaron parce qu’il possédait des richesses, de la puissance et du pouvoir.

Cette richesse lui a fait oublier les valeurs essentielles, alors tous ses biens et toutes ses possessions, lui ont été enlevés aussi.

Si Hachem donne à un homme des moyens matériels, c’est uniquement pour aider ses semblables et non pas pour utiliser son pouvoir contre son prochain.

 

barre

Réflexion sur la Paracha de Kora’h:

19 C'est aimer le péché que d'aimer les querelles (Proverbes – משלי        17:19).

Jamais ce principe ne caractérisa un homme aussi bien que  Kora’h car son péché fut immense et sa punition terrible. En effet, cet homme important, prince, élite de la communauté, juge au Sanhédrin, qui reçu avec les enfants de Kéhat  le privilège de porter le Aharon Hakodech dans le désert, a voulu s’approprier ni plus ni moins que la fonction de Cohen Gadol (oubliant au passage que c’est Hachem qui octroya la Kéouna). 

      Comment une ambition démesurée peut anéantir un homme, qui de plus, n’attendit point que le peuple soit remis du triste épisode des explorateurs (apanage des lâches d‘essayer de profiter d’une forte déstabilisation d’une communauté pour tenter d’imposer leurs idées).

      Alors que le tribunal terrestre attend les premiers signes de la puberté d’un individu pour le considérer apte à être jugé, le tribunal Céleste n’examine pas la conduite d’un ben-Israël avant l’âge vingt ans. Dans le cas de Kora’h et de son engeance, la terre s’est ouverte pour ensevelir vivants, les nourrissons jusqu’aux plus âgés (Rachi 16:27). Elle a avalé toutes leurs possessions (maisons, objets). Tout fut définitivement effacé - Yérouchalmi Sanhédrin (10,1).

La Torah ne cesse de nous dire : Maasé Avot, siman labanim – les histoires de nos ancêtres sont des enseignements pour nos générations. Chacun peut donc déduire la leçon évidente de cette paracha.

 

Pour retrouver la Paracha en intégralité, cliquez ICI                                logo-facebook-ACIA

 

Repost 0
Published by A.C.I.A - dans CHABBAT
commenter cet article
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 23:53

 En-tete-chabbat-du-18-JUIN-2011.jpg

Horaires des offices :  

- Vendredi soir :          Min’ha    19 h 30   suivi d’Arvit

- Samedi matin :          Cha’hrit  08 h 30   suivi de Moussaf

- Samedi après-midi : Min’ha    20 h 30   séouda chlichit suivie d’Arvit  23 h 03

 

Office des jeunes:

Samedi matin:            Cha’hrit  09 h 00   suivi de Moussaf

Dracha du Rav Ménaché (après Cha’hrit) sur la paracha

Cours de 'Hassidout du Rav Ménaché à 12h après Moussaf

                                                                                                                                                                         

Les Drachot du chabbat :     

- Rav Acrich  sur la Paracha (vers 10 H 00, avant la lecture de la Torah)

- Informations communautaires du président (vers 11h10 avant moussaf)

- Rav Acrich, Mishna, Paracha, Moussar à 18 h 30 (avant Min’ha)

- Rav Ménaché à séouda chlichit également sur la paracha  et après la séouda

 

barre

 

פירוש    Pirouch du Rav Avraham Acrich (Chéla’h Lé’ha 15:21)

Pirouch-Chela-h-le-ha.jpg

«21 Des prémices de votre pâte vous ferez hommage à l'Éternel dans vos générations futures.»

Le  øôñ  íúç  nous explique l’importance d’instruire nos enfants dès leur plus jeune âge et nous recommande de leur inculquer l’amour de la Thora et aussi la crainte de D.

Il nous indique qu’il n’est jamais assez tôt pour appliquer les règles d’une vie conforme à la Thora.

Du verset indiqué plus haut, nous observons l’obligation de prélever la pâte et de réserver une petite partie au Cohen (aujourd’hui nous la brulons).  

Obtenir une pâte nécessite la réalisation de nombreux travaux comme semer, labourer, arroser, moissonner, tamiser, pétrir etc. C’est donc une grande satisfaction de pouvoir faire cette mitsva. Aussi, il faut avoir pleinement conscience que tout le monde n’a pas cette chance de pouvoir l’accomplir. Il faut y penser et y associer ceux qui en sont empêchés.    

chelah.jpg 

Réflexion sur la Paracha:

Voici toutes les fautes commises par les Bné Israël depuis leur fuite d’Egypte :

-Leur manque de foi devant la mer rouge et leur rébellion à la vue des chars de Pharaon (Béchala’h).

-Leur manque de confiance pour l’eau, le peuple a murmuré contre Moshé à Mara, et à Réfidim il lui a cherché querelle (Béchala’h).

-Leur manque de foi pour de la nourriture, le peuple affamé provoqua Moshé et Aaron et reçut la Manne Céleste (Béchala’h) et plus tard, lassé de cette nourriture insipide, il gémit (Béahaloté’ha)

-La faute du veau d’or (Ki Tissa)

-Leur médisance sur la terre d’Israël,  au retour des explorateurs (Chéla’h Lé’ha).

C’était la dixième faute des Bné Israël et ce fut celle qui scella le sort de cette génération (des plus de vingt ans) qui est condamnée à errer et à mourir dans ce désert.

Comment pouvait-il en être autrement ? Ce peuple a vu la Gloire et les Miracles d’Hachem. A maintes reprises, sur l’intervention de Moshé Rabbénou, D. pardonna à cette multitude mais cette fois-ci, la faute était trop lourde d’autant qu’elle se rajoutait à une longue liste.
Certes, il y a des endroits arides en Terre Sainte et une menace d’extermination pèse sans cesse sur les habitants. Mais avec la foi, le désert peut fleurir et 6 jours peuvent suffire pour venir à bout de plusieurs armées et gagner une guerre.  

Le lachon hara sur les hommes est puni de la lèpre. Contre le Tout Puissant, c'est l’exil (Babel). Mais contre Israël, pour Hachem, c’est tout simplement impardonnable.  

 

Pour retrouver la Paracha en intégralité, cliquez ICI                  logo-facebook-ACIA

 

Repost 0
Published by A.C.I.A - dans CHABBAT
commenter cet article
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 21:33

En-tete-chabbat-du-11-JUIN-2011.jpg

                     Allumage du vendredi  10 Juin 2011  à  20 h 20

bougie terre

                                       Fin du chabbat  à  22 h 59

 

menorah

 

Paracha  Béahaloté’ha בהעלותך   Bamidbar chapitre 8, verset 1

 

 

Haftara  Zaccarie

 זכריה Prophètes  chapitre 2 – verset  14

 

defilante-anime pt-79 

פירוש     Pirouch du Rav Avraham Acrich (Béahaloté’ha 8:3)

Pirouch-Beahalotekha.jpg

«3 Ainsi fit Aaron: c'est vis-à-vis de la face du candélabre qu'il en disposa les lampes, comme l'Éternel l'avait ordonné à Moïse».

Rachi nous explique que Aharon a observé strictement les paroles de D. pour l’allumage de la Ménorah. Effectivement, Aharon s’est occupé de l’allumer pendant 40 années, jour après jour alors que les Bnei Israël se trouvaient dans le désert.

L’homme a une fâcheuse tendance à se lasser de tout, même dans l’observance des commandements de la Torah. La grande leçon de ‘Aharon le Cohen Gadol’ c’est d’avoir appliqué la même ferveur sans arrêt et sans faiblir une seconde.

Essayons de se rapprocher de se modèle et d’avoir les mêmes 'cavanot'כונות   afin de ne pas risquer de tomber dans une routine ou une certaine lassitude.

 Rachi.jpg

defilante-anime pt-79

Horaires des offices :  

- Vendredi soir :          Min’ha    19 h 30   suivi d’Arvit

- Samedi matin :          Cha’hrit  08 h 30   suivi de Moussaf

- Samedi après-midi : Min’ha    20 h 30   séouda chlichit suivie d’Arvit  22 h 59

 

Office des jeunes:

Samedi matin:            Cha’hrit  09 h 00   suivi de Moussaf

Dracha du Rav Ménaché (après Cha’hrit) sur la paracha

Cours de 'Hassidout du Rav Ménaché à 12h après Moussaf

                                                                                                                                                                      

Les Drachot du chabbat :     

- Rav Acrich  sur la Paracha (vers 10 H 00, avant la lecture de la Torah)

- Informations communautaires du président (vers 11h10 avant moussaf)

- Rav Acrich, Mishna, Paracha, Moussar à 18 h 30 (Chabbat après-midi)

- Rav Ménaché à séouda chlichit également sur la paracha  et après la séouda

defilante-anime pt-79

Réflexion sur la Paracha: De l’importance du nombre.

 (Béahaloté’ha 10:36) « ……….parmi les myriades et les milliers d’Israël ». 

Nos sages dont Rachi expliquent que la ‘Ché’hina’ ne peut reposer sur les Bnei Israël que s’ils sont au moins 22 000 (une myriade=10 000 donc au pluriel c’est au moins 20 000, idem pour les milliers).

 Et dans le Tana’h et le Talmud, une importance capitale est accordée au nombre.

Dans le traité de guémara Bérakhot (6-a) on retrouve cette idée que plus les personnes qui étudient sont nombreuses, plus la Présence Divine est intense.

Egalement pour le Minyan : Vayéra (18 :32) quand Moshé tente de sauver la ville de Sédom. La discussion démarre avec cinquante et prend fin lorsque Moshé cite le nombre de dix Justes à trouver dans la ville pour que Hachem ne la détruise pas.

L’exemple du Sanhédrin est aussi intéressant. Selon la gravité du délit, il y avait 23 ou 71 juges, mais 3 seulement pouvaient se réunir pour des faits mineurs.

On trouve dans la paracha Bé’houkotaï (26:8) le verset suivant :

« Cinq d'entre vous en poursuivront une centaine, et cent d'entre vous une myriade; et vos ennemis tomberont devant votre glaive. ». Le rapport n’est pas proportionnel mais exponentiel. Si 5 bnei Israël peuvent poursuivre 20 fois plus d’ennemis,  100 peuvent en poursuivre 100 fois plus etc. !!

On comprend dès lors qu’en termes de prière, d’étude et de protection, le salut du Klal Israël dépend de sa capacité à s’unir en nombre. En très grand nombre !! 

 

Pour retrouver la Paracha en intégralité, cliquez ICI       Rejoignez-nous aussi sur  logo-facebook-ACIA   

Repost 0
Published by A.C.I.A - dans CHABBAT
commenter cet article
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 22:30

En tete chabbat du 4 JUIN 2011.doc

 

                     Allumage du vendredi  3 Juin 2011  à  20 h 15

bougie terre

            « Attention, l’horaire d’allumage change après Chavouot »

 

                                        Fin du chabbat  à  22 h 52

Paracha  Nasso – נשא       Sefer Bamidbar chapitre 4, verset 21

 

Haftara  Juges -שופטים  Prophètes  chapitre 13 – verset  2

 

defilante-anime pt-79

פירוש    Pirouch du Rav Avraham Acrich (Nasso 5 :7)

Pirouch-Nasso.jpg

« 7 ils se repentiront de leurs fautes commises, puis il restituera intégralement l'objet du délit,

augmenté du cinquième, et qui doit être remis à la personne lésée.»

Il est étonnant de remarquer que le verset commence par un verbe au pluriel et poursuit au singulier. Le tsadik Rabbi Mordehaï nous explique que malheureusement il existe une grande différence chez la plupart des gens entre les promesses et l’action.

Nous constatons que les synagogues se remplissent le jour de Kippour et que les personnes font la prière du repentir – le ‘vidouï’ - uniquement par la pensée (c’est à eux que s’adresse le pluriel) alors que seulement quelques uns prennent vraiment conscience qu’il faut accompagner le repentir par des actions concrètes.

defilante-anime pt-79

Horaires des offices :  

- Vendredi soir :          Min’ha    19 h 30   suivi d’Arvit

- Samedi matin :          Cha’hrit  08 h 30   suivi de Moussaf

- Samedi après-midi : Min’ha    20 h 00   séouda chlichit suivie d’Arvit  22 h 52

 

Office des jeunes:

Samedi matin:            Cha’hrit  09 h 00   suivi de Moussaf

Dracha du Rav Ménaché (après Cha’hrit) sur la paracha

Cours de 'Hassidout du Rav Ménaché à 12h après Moussaf

                                                                                                                                                                         

Les Drachot du chabbat :     

- Rav Acrich  sur la Paracha (vers 10 H 00, avant la lecture de la Torah)

- Informations communautaires du président (vers 11h10 avant moussaf)

- Rav Acrich, Michnayot, Pirkei Avot à 19 h 00 (avant Min’ha)

- Rav Ménaché à séouda chlichit également sur la paracha  et après la séouda

defilante-anime pt-79 

                                                      Birkat Cohanim au Kotel !!

            birkat cohanim au kotel

Réflexion sur la Paracha : (Nasso  6-24,25) :

« 24 "Que l'Éternel te bénisse et te protège! 25 Que l'Éternel fasse rayonner sa face sur toi et te soit bienveillant! 26 Que l'Éternel dirige son regard vers toi et t'accorde la paix!"».

Malgré l’absence du Temple, le commandement du ‘Birkat Cohanim’ ou’ Nessiat Kapaïm’ exécuté lors de la répétition de certaines Amidot, a conservé de nos jours toute son importance. Les Cohanim se recouvrent entièrement du Talit, lèvent les mains à hauteur des épaules et les paumes vers le bas. Pour chaque main, ils rassemblent l’index et le majeur d’un coté et l'annulaire et l’auriculaire de l’autre, avec le pouce dissocié, figurant ainsi le ש    .  

Ils récitent la bra’ha face au ‘Hé’hal’ "......bikdouchato chel Aaron vétsivanou lévare’h et hamo Israel…",  font demi-tour par la droite et, face au Kahal,  prononcent le dernier mot de la bra’ha: « Béahava ».

Ce mot ‘béahava’ – qui signifie ‘avec Amour’, est le socle de cette bénédiction. En effet, c’est la paix, l’unité entre les membres de la communauté, l’harmonie entre les hommes qui sont indispensables pour que D. donne Sa bénédiction.  

Nos Sages disent que le meilleur  réceptacle (Kéli en hébreu) pour recevoir la bénédiction est l’unité. Si les trois parties du ‘Kéli’  (Cohen, Lévi et Israël) sont réunies dans un amour fraternel, alors le Cohen peut répandre avec abondance  la bénédiction sur la communauté. 

כהן   לבי    ישראל à   כלי

Pour retrouver la Paracha en intégralité, cliquez ICI

 

                                                       logo-facebook-ACIA

Repost 0
Published by A.C.I.A - dans CHABBAT
commenter cet article

Présentation Du Site

  • : A.C.I.A
  • A.C.I.A
  • : Par ce site, l'association culturelle Israelite d'Alfortville met à votre disposition un outil supplémentaire pour découvrir toutes ses activités religieuses et culturelles.
  • Contact