Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 21:36

Deux lectures supplémentaires à celle du chabbat ont été fixées par nos Sages avant Pourim. Il s’agit de « Paracha Chékalim » et « Paracha Zakhor ». Des deux autres lectures ont été fixées entre Pourim et Pessah, et constituent une préparation au mois de Nissan. Ce sont les ‘parachiot’ de «chabbat Parah» et de «chabbat Ha’Hodech».

Paracha Chékalim

Sa lecture se fait le chabbat qui précède roch ‘hodech Adar (Adar II en cas d’année embolismique comme cette année 2011). Extraite de ‘Ki-Tissa’, elle rappelle la nécessité pour chacun de donner un demi-chékel pour l’entretien du Temple et l’achat des sacrifices communautaires.

 Ces dépenses devaient être assurées d’année en année à compter de Nissan, 1er mois de l’année.

C’est pourquoi dès roch ‘hodech Adar, on lançait un appel à cette collecte. Aujourd’hui, la tradition s’est maintenue. Cette lecture est comptée comme si nous avions accompli la mitsva de donner le «ma’hatsi hachékel».

Le demi-sicle sert aussi selon nos sages au rachat de la faute du veau d’or que les Bné Israël avaient adoré la moitié de la journée seulement.

« Le riche n’augmentera rien, le pauvre ne diminuera rien de la moitié du sicle »

Le même montant imposé pour le rachat de chacun démontre l’équité et l’égalité au sein du peuple.

Enfin, cette lecture est aussi et surtout en relation avec la fête de Pourim car nos Sages enseignent que grâce au mérite de cette mitsva, les projets d’Haman ont échoué.

EN SOUVENIR DU DEMI-SHEKEL 

Paracha Za’hor

Sa lecture se fait toujours le chabbat précédant Pourim.  Elle extraite de la paracha «Ki-Tétsé», et traite de la mitsva de se souvenir d’Amalek et de ses actions nuisibles et destructrices dans le but de détourner le peuple juif de son Créateur pour l’anéantir. Pour cela, nous avons reçu le commandement positif de garder en nous l’exécration d’Amalek et de ce qu’il représente, ainsi que le commandement négatif  de ne jamais l’oublier.

Chabbat Zakhor se trouve donc en relation directe avec la fête de Pourim qui célèbre la victoire du peuple juif contre Haman qui était un descendant d’Amalek. Nos Sages ont déclaré: Le souvenir d’Amalek doit être mentionné lors de la lecture de cette paracha puis effacé lors de la fête de Pourim.

Certains pensent que cette lecture publique devient alors une obligation de la Torah, bien qu’elle ait été instituée par les ‘Hakhamim. D’après cette opinion, certains pensent que l’obligation d’écouter cette lecture incombe également aux femmes, puisque la mitsva de se souvenir d’Amalek n’est pas en soi rattachée à un temps précis.

 amalek

Paracha Parah

La lecture de la «Paracha Parah» se fait parfois le chabbat qui suit Pourim, parfois le suivant. Dans tous les cas, le chabbat Parah précède immédiatement le chabbat Ha’Hodech.

Cette lecture extraite de la paracha « ‘Houkat », traite de la mitsva de la « vache rousse », dont les cendres servaient à la fabrication d’un liquide pour la purification des personnes ayant été en contact avec un mort. Cette ‘asepsie’ était essentielle pour pouvoir apporter le «Korban Pessah».

Certains sages pensent que cette lecture représente une obligation de la Torah (à l’instar de paracha Zakhor),  car elle remplit l’obligation de se souvenir du pêché du veau d’or pour lequel l’expiation a été obtenue par la mitsva de la «Vache Rousse».

Cette paracha rappelle plus largement, la nécessité de se purifier avant la fête de Pessah.

Parah adouma 

Paracha Ha’hodech

Sa lecture se fait toujours le chabbat qui précède roch ‘hodech Nissan, ou à roch ‘hodech Nissan même lorsque celui-ci tombe un Chabbat.

Cette lecture extraite de la «paracha Bo», traite de la mitsva du Korban Pessah et de fixer le mois de Nissan comme le premier des mois hébraïques. Cette lecture annonce la fin de la servitude en Egypte. Et la libération de Pessah fait suite à la délivrance de Pourim.

 KORBAN-PESSAH.jpg

Le couronnement - Chabbat Hagadol

Ce ‘grand  chabbat’ est le dernier avant la fête de Pessah. Ce nom ‘Gadol’ fait écho aux grands miracles qu’Hachem effectua le chabbat qui précéda la sortie d'Egypte.

   

Partager cet article

Repost 0
Published by A.C.I.A - dans LES FETES
commenter cet article

commentaires

Présentation Du Site

  • : A.C.I.A
  • A.C.I.A
  • : Par ce site, l'association culturelle Israelite d'Alfortville met à votre disposition un outil supplémentaire pour découvrir toutes ses activités religieuses et culturelles.
  • Contact