Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 01:53

En-tete-chabbat-du-23-AVRIL-2011.jpg

 

 

                  Allumage du vendredi  22 Avril 2011  à  20 h 15

 

                                         Fin du chabbat  à  21 h 45       bougie terre  

 Chabbat  ‘Hol Hamohed  Pessah

 Parachiot   כי תשא  -  פנחס

 1er   Séfer Torah : Extrait de la paracha de  Ki Tissa (Exode) chapitre 33 – ver. 12

2ème Séfer Torah : Extrait de la paracha de Pin’has  (Nombres) chapitre 28 – ver.  19

               

Haftara  Livre des prophètes – Ezéchiel  -    יחזקאלchapitre 37 – vers.  1

 

barre                                                                                               

 

Horaires des offices :

 

- Vendredi soir :          Min’ha    19 h 30   suivi d’Arvit

- Samedi matin :          Cha’hrit  08 h 30   suivi de Moussaf

- Samedi après-midi : Min’ha   19 H 30   suivi d’Arvit  21 h 45

 

Office des jeunes:

 Samedi matin:            Cha’hrit  09 h 00   suivi de Moussaf

 Dracha du Rav Ménaché (après Cha’hrit) sur la paracha

 Cours de 'Hassidout du Rav Ménaché à 12h après Moussaf

 

Les Drachot du chabbat :    

 Rav Acrich à 18 h 30 (avant Min’ha)

 

barre 

 

 

Les vertus du questionnement :  

On trouve dans la Haggada de Pessah, quasiment dès son début, le chapitre concernant les 4 enfants et leurs questions posées dans une chronologie qui induit la prédisposition de chacun au questionnement.  Aussi, on trouve logiquement le ‘sage’ qui intervient en premier mais également le ‘rachah’ en second (avant le ‘simplet’) car lui aussi a une capacité de réflexion même si celle-ci n’a pour autre but que de se moquer ou de déstabiliser.

Le verset du Michlé (22,6) - Proverbes du Roi Salomon «6 Instruit le jeune homme selon sa voie; même à un âge avancé, il ne s'en écartera point (du droit chemin) » démontre qu’il faut respecter et faire avancer son enfant selon ses prédispositions naturelles.  

 

Lui apprendre à poser des questions, permet de structurer et d’aiguiser son esprit, de favoriser ainsi sa perspicacité et d’acquérir une bonne cohérence dans le raisonnement. La pertinence se trouve chez celui qui va au-delà de ce qu’il entend, qui est toujours dans l’attente d’un approfondissement jusqu’à l’épuisement du sujet.

 

Mais on ne peut exiger d’un enfant plus qu’il ne peut apporter. En revanche, nous avons l’obligation de l’aider à améliorer ses capacités intellectuelles. Et cela passe inévitablement par un apprentissage du questionnement.

 

La Haggada nous donne aussi une indication sur la conduite que le père doit tenir toute sa vie. Quelle que soit le niveau de son enfant (et son âge) il se doit à travers le récit qui établit un lien indispensable et qui symbolise la transmission orale, de raconter, d’expliquer, d’écouter avec patience, d’encourager celui qui ne sait pas, d’instruire celui qui peut recevoir un enseignement et tenter de convaincre celui qui s’est écarté du droit chemin.

 

                                                                                                           Un peu d'humour !!    BeBe-MatSa.jpg

    

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by A.C.I.A - dans CHABBAT
commenter cet article

commentaires

Présentation Du Site

  • : A.C.I.A
  • A.C.I.A
  • : Par ce site, l'association culturelle Israelite d'Alfortville met à votre disposition un outil supplémentaire pour découvrir toutes ses activités religieuses et culturelles.
  • Contact