Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 15:11

En-tete-chabbat-3-Septembre-2011.jpg

Horaires des offices :  

- Vendredi soir :          Min’ha    19 h 30   suivi d’Arvit

- Samedi matin :          Cha’hrit  08 h 30   suivi de Moussaf

- Samedi après-midi : Min’ha    19 h 20   séouda  chlichit suivie d’Arvit  21 h 20

 

Office des jeunes:

Samedi matin:  Cha’hrit  09 h 00   suivi de Moussaf

Dracha du Rav Ménaché (après Cha’hrit) sur la paracha

Cours de 'Hassidout du Rav Ménaché à 12h après Moussaf

 Balance.gif

Les Drachot du Chabbat :     

- Rav Acrich  sur la Paracha (vers 10 H 00, avant la lecture de la Torah)

- Michel Ouazana , informations communautaires (vers 11h10 avant moussaf)

- Rav Acrich, Mishna, Paracha, Moussar à 17 h 20 (avant Min’ha)

- Rav Ménaché à séouda chlichit également sur la paracha  et après la séouda

 James-Tissot.jpg

פירוש    Pirouch du Rav Avraham Acrich 

pirouch Choftim

Le Rambam cite dans les lois qui concernent les Rois, que ceux-ci doivent avoir 2 Sifré Torah (un de plus que chaque ben Israël). Le premier qu’il doit garder dans son trésor (ou comme un trésor) et  le second qui ne doit pas le quitter. Comme l’indique le passouk ci-dessus :

Elle (la Torah) restera devant lui car il doit y lire toute sa vie, afin qu’il craigne et révère L.Eternel son D.ieu et qu’il respecte toutes les paroles de la Torah et qu’il accomplisse ses lois.

Nos sages nous enseignent qu’un ben Israël ne doit jamais se séparer de son étude, où qu’il aille et où qu’il soit. De ce fait, il y puisera et trouvera les solutions à tous ses problèmes et aura la satisfaction de mener une vie saine et heureuse.

barre

Nommer des juges :

Dans cette paracha, chapitre 16 verset 18, la Torah nous ordonne de nommer des juges et des préposés pour l’application des sentences. La fonction première de ces magistrats réunis dans un Sanhédrin – tribunal - est d’abord pédagogique. Si dans nos sociétés occidentales on nous impose ce dogme que ‘nul n’est censé  ignorer la loi’, nos juges s’employaient à instruire le peuple du respect des lois de la Torah. Et lorsqu’il y avait  des délits commis, le Sanhédrin assumait aussi sa responsabilité car il estimait ne pas avoir assez enseigné.

Il est loin le temps de la déclaration universelle des droits de l’homme où il était indiqué en préambule ‘….. tous les individus et tous les organes de la société, ayant cette Déclaration constamment à l'esprit, s'efforceront par l'enseignement et l'éducation, de développer le respect de ces droits et des libertés…..’

Il est aussi bien loin le temps où nos démocraties affichaient fièrement les 30 articles de cette déclaration.  

Avec l’article 9, on mesure toute l’étendue des contradictions entre la Loi, les déclarations de bonnes intentions et  la cruelle réalité.

Article 9 : Nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu prisonnier ou exilé.

Guilad.jpg 

 

Pour retrouver la Paracha en intégralité, cliquez ICI                        logo-facebook-ACIA

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by A.C.I.A - dans CHABBAT
commenter cet article

commentaires

Présentation Du Site

  • : A.C.I.A
  • A.C.I.A
  • : Par ce site, l'association culturelle Israelite d'Alfortville met à votre disposition un outil supplémentaire pour découvrir toutes ses activités religieuses et culturelles.
  • Contact