Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 23:53

 En-tete-chabbat-du-18-JUIN-2011.jpg

Horaires des offices :  

- Vendredi soir :          Min’ha    19 h 30   suivi d’Arvit

- Samedi matin :          Cha’hrit  08 h 30   suivi de Moussaf

- Samedi après-midi : Min’ha    20 h 30   séouda chlichit suivie d’Arvit  23 h 03

 

Office des jeunes:

Samedi matin:            Cha’hrit  09 h 00   suivi de Moussaf

Dracha du Rav Ménaché (après Cha’hrit) sur la paracha

Cours de 'Hassidout du Rav Ménaché à 12h après Moussaf

                                                                                                                                                                         

Les Drachot du chabbat :     

- Rav Acrich  sur la Paracha (vers 10 H 00, avant la lecture de la Torah)

- Informations communautaires du président (vers 11h10 avant moussaf)

- Rav Acrich, Mishna, Paracha, Moussar à 18 h 30 (avant Min’ha)

- Rav Ménaché à séouda chlichit également sur la paracha  et après la séouda

 

barre

 

פירוש    Pirouch du Rav Avraham Acrich (Chéla’h Lé’ha 15:21)

Pirouch-Chela-h-le-ha.jpg

«21 Des prémices de votre pâte vous ferez hommage à l'Éternel dans vos générations futures.»

Le  øôñ  íúç  nous explique l’importance d’instruire nos enfants dès leur plus jeune âge et nous recommande de leur inculquer l’amour de la Thora et aussi la crainte de D.

Il nous indique qu’il n’est jamais assez tôt pour appliquer les règles d’une vie conforme à la Thora.

Du verset indiqué plus haut, nous observons l’obligation de prélever la pâte et de réserver une petite partie au Cohen (aujourd’hui nous la brulons).  

Obtenir une pâte nécessite la réalisation de nombreux travaux comme semer, labourer, arroser, moissonner, tamiser, pétrir etc. C’est donc une grande satisfaction de pouvoir faire cette mitsva. Aussi, il faut avoir pleinement conscience que tout le monde n’a pas cette chance de pouvoir l’accomplir. Il faut y penser et y associer ceux qui en sont empêchés.    

chelah.jpg 

Réflexion sur la Paracha:

Voici toutes les fautes commises par les Bné Israël depuis leur fuite d’Egypte :

-Leur manque de foi devant la mer rouge et leur rébellion à la vue des chars de Pharaon (Béchala’h).

-Leur manque de confiance pour l’eau, le peuple a murmuré contre Moshé à Mara, et à Réfidim il lui a cherché querelle (Béchala’h).

-Leur manque de foi pour de la nourriture, le peuple affamé provoqua Moshé et Aaron et reçut la Manne Céleste (Béchala’h) et plus tard, lassé de cette nourriture insipide, il gémit (Béahaloté’ha)

-La faute du veau d’or (Ki Tissa)

-Leur médisance sur la terre d’Israël,  au retour des explorateurs (Chéla’h Lé’ha).

C’était la dixième faute des Bné Israël et ce fut celle qui scella le sort de cette génération (des plus de vingt ans) qui est condamnée à errer et à mourir dans ce désert.

Comment pouvait-il en être autrement ? Ce peuple a vu la Gloire et les Miracles d’Hachem. A maintes reprises, sur l’intervention de Moshé Rabbénou, D. pardonna à cette multitude mais cette fois-ci, la faute était trop lourde d’autant qu’elle se rajoutait à une longue liste.
Certes, il y a des endroits arides en Terre Sainte et une menace d’extermination pèse sans cesse sur les habitants. Mais avec la foi, le désert peut fleurir et 6 jours peuvent suffire pour venir à bout de plusieurs armées et gagner une guerre.  

Le lachon hara sur les hommes est puni de la lèpre. Contre le Tout Puissant, c'est l’exil (Babel). Mais contre Israël, pour Hachem, c’est tout simplement impardonnable.  

 

Pour retrouver la Paracha en intégralité, cliquez ICI                  logo-facebook-ACIA

 

Partager cet article

Repost 0
Published by A.C.I.A - dans CHABBAT
commenter cet article

commentaires

Présentation Du Site

  • : A.C.I.A
  • A.C.I.A
  • : Par ce site, l'association culturelle Israelite d'Alfortville met à votre disposition un outil supplémentaire pour découvrir toutes ses activités religieuses et culturelles.
  • Contact